Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

RDC: organisation à Kananga et à Tshikapa des ateliers de formation sur la protection de l’enfant

Imprimer PDF

Kinshasa, RD Congo,  (Infosplusgabon) - Le Groupe de travail technique conjoint UN/Gouvernement de la RD Congo pour les enfants et les conflits armés (Gttc) organise, du 4 au 12 mai 2018, à travers la section protection de l’enfant de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation en RD Congo (Monusco), Unicef et l’Uepnddr, des ateliers de formation visant à lutter contre le recrutement et l’utilisation des enfants, indique un communiqué de la Monusco.

 

 

Près de 100 agents  des Forces armées de la RD Congo (Fardc), de la Police Nationale Congolaise (Pnc) et d’Ong locales impliquées dans la protection de l’enfant bénéficient de cette formation axée sur les thématiques suivantes : « Procédures opérationnelles standards relatives à l’évaluation de l’âge, lutte contre l’impunité des auteurs de recrutement d’enfants, réforme du secteur de la sécurité et lutte contre les violences sexuelles.

 

Selon la source, la cheffe de la section Protection de l’enfant sera présente à ces ateliers afin de souligner l’importance et l’implication de tous pour l’élimination du recrutement d’enfants sur le territoire congolais.

 

Il est à noter que les standards opérationnels représentent l’outil de référence d’évaluation de l’âge en RD Congo et visent en premier lieu les enfants sortis des forces et groupes armés et peuvent également être utilisés dans tout autre contexte où la détermination de l’âge est impossible.

 

L’évaluation de l’âge aura lieu lorsque qu’il n’y a pas d’acte de naissance ou il y a des incohérences sur l’âge dans différents documents existants, lorsqu’une personne semble avoir moins de 18 ans mais prétend être un adulte et vice-versa et lorsque des informations indiquent qu’un individu pourrait avoir été recruté quand il avait moins de 18 ans ou pourrait avoir moins de 18 ans.

 

D’après les rapports de la section Protection de l’enfant de la Monusco, 54 cas de violations des droits de l’enfant ont été enregistrés durant les deux dernières semaines, dans l’est de la RD Congo. Certains de ces enfants ont été recrutés alors qu’ils étaient âgés de moins de 15 ans.

 

Parmi ces cas documentés, souligne le rapport, il est à noter que 35 enfants ont été séparés ou se sont échappés des groupes armés Nyatura, Fdlr-Foca, Cnrd, Mayi-Mayi Charles, Mayi-Mayi Morgan, Mayi-Mayi Mazembe et Mayi-Mayi Yakutumba.

 

Dans le territoire de Djugu et Irumu, la section a vérifié un cas d’attaque contre une école par les Frpi. Les autres violations des droits de l’enfant concernent les cas de violences sexuelles (11 victimes), meurtre (une victime), mutilation (une victime) et enlèvement (une victime).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/FTY/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1809 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com